Chatelaines, accessoires du 18e et 19e siècle

14:39 Sarah 6 Comments


Petite pause couture aujourd'hui pour vous parler un peu d'un accessoire très en vogue au XVIIIe et XIXe siècle et qui a la particularité d'être tout à la fois un bijou et un kit pratique, j'ai nommé la chatelaine.

Je vous en parle car je suis en train d'acheter divers petits objets pour m'en confectionner une pour mon prochain costume XVIIIe (vraisemblablement ma front zone bleue et blanche). Il y a encore quelques semaines je ne savais pas exactement ce que c'était, et on trouve assez peu d'infos sur le sujet, je me suis donc dis qu'un petit article pourrait être utile à certains.

Alors déjà, visuellement, une chatelaine, ça ressemble à peu de choses près à ça :


Elle était généralement en or ou en argent, mais il en existait également en cuir ou en tissu, et était apparemment utilisée autant par les hommes que par les femmes. Je vais ici parler uniquement au féminin, car je n'ai pas trouvé d'exemple concret de ce qui se faisait pour les hommes (si vous avez des infos, vous pouvez laisser un commentaire !)

Il s'agit en fait d'un "kit d'accessoires utiles" déguisé en bijou. La chatelaine s'attache comme une broche sur le haut de la jupe (ou bas du corsage) et pend donc sur le côté devant (ou même les deux côtés, car on peut aussi bien porter deux chatelaines à la fois). 

On devait certainement entendre le cliquetis des breloques lorsque ces dames marchaient ! 

Il y avait donc plusieurs breloques qui pendaient à cette broche et qui tenaient chacune un objet que toutes dames bien comme il faut se doivent d'avoir sous la main en permanence : montre à gousset, flacon à sels (lorsque ces dames avaient une petite faiblesse et manquaient s'évanouir), petit flacon de parfum, nécessaire à couture (petits ciseaux, dé à coudre...), photo de l'être aimé, et aussi clés lorsque madame était maitresse de maison. Certaines dames d'ailleurs pouvaient la recevoir en cadeau de mariage et héritaient ainsi des clés du logis. 

Bien sur, la chatelaine est plus ou moins ouvragée selon la classe sociale. Une dame de classe sociale modeste se contentait d'une simple chatelaine en métal avec très peu de ciselage : 


D'autres encore sont un peu plus travaillées mais reste néanmoins simples : 





Et puis d'autres encore étaient le summum du bling-bling : porcelaine, pierreries, rien n'est trop beau ! 






Ma chatelaine à moi sera assez simple, je n'ai aucun talent en fabrication de bijou ! Elle sera simplement composée d'une broche camée pour le haut : 


D'une montre à gousset, d'une clé ouvragée et d'un petit flacon de parfum/sels pour les différentes breloques :




Je finis sur une image rigolote : certaines dames ont trouvé une autre utilité à la chatelaine ! 

6 commentaires:

  1. Bravo pour ce petit article, bien renseigné & intéressant. Juste ce qu'il me fallait!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article très instructif. Nos ancêtres n'étaient pas en reste côté mode, que d'audace et d'idées !

    RépondreSupprimer
  3. J’aime beaucoup cet article. C’est très intéressant.
    Vu que je m’informe sur le XVIIIème en vu de costumes.
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Pour ce qui est des hommes, la montre se portait souvent de cette façon, avec le sceau à cacheter, pendu à la ceinture. Voir par exemple les costumes de la célèbre adaptation BBC de 1995 du roman de Jane Austen Orgueil et Préjugés !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai oublié d'écrire : merci pour cette recherche et cet intéressant article !

    RépondreSupprimer
  6. A versailles on donne des "cours" pour faire tinter les chatelaines avec art .
    sinon les chatelaines d'acier 18eme sont aussi precieuses et cheres a l'epoque que celle en or .
    le clavier en argent est un cadeaux de mariage en Provence (18-19eme ) avec la clé de la maison(sud de la France en général )
    aussi des chatelaine en tissu ,argent ,or,nacre,etc ....
    livre:From utilities to glorious extravagance ;Nerylla Taunton .La Reference en Anglais

    RépondreSupprimer